Air-Glaciers au secours de deux grimpeurs en péril à plus de 2’800m d’altitude

Tôt ce matin, un équipage d’Air-Glaciers s’est envolé pour un impressionnant sauvetage de deux grimpeurs bloqués dans la face Nord du Petit Clocher du Portalet, une des faces granitiques les plus difficiles du Massif du Mont Blanc, à plus de 2'800 m d’altitude. Difficile d’accès, elle offre une face déversante impressionnante et terrorisante, réservées aux grimpeurs chevronnés.
 
L’alarme de l’OCVS a retenti à 00:58. François Mathey, Guide-Sauveteur spécialisé chez Air-Glaciers, a alors été mis en contact pour une première évaluation de la situation avec les deux grimpeurs expérimentés qui avaient commencé leur ascension la veille. Les malchanceux ont cumulé blessures légères et accros durant leur ascension et ont eu des difficultés à trouver de bonnes lignes de descente. Leurs cordes étant bloquées, ils ont dû se résigner à les couper, se retrouvant ainsi coincés dans la face avec l’arrivée de la nuit. Le bilan médical étant bon et leur sécurité garantie, il n’était pas raisonnable d’opérer le sauvetage de nuit. François a alors envisagé tous les scénarios possibles pour les sortir de cette situation délicate.

Aux premières lueurs du jour, les membres de l’équipage d’Air-Glaciers (deux guides-sauveteurs spécialisés, un médecin, un paramédic et un pilote) se sont envolés à la rescousse des deux alpinistes. Ces derniers avaient réussi à évoluer sur la face durant la nuit et à rejoindre un endroit plus propice à leur évacuation. Nos guides-sauveteurs ont pu être déposés à leurs côtés grâce à une élingue de 130 m. Une telle longueur est très rarement utilisée et le moindre petit mouvement de l’hélicoptère peut provoquer un important mouvement de balancier au bout de l’élingue. Cette manœuvre hautement délicate nécessite une coordination parfaite entre le pilote et le guide. En effet, dans les conditions particulières de ce sauvetage, le pilote n’étant plus en contact visuel avec le bout de son élingue masquée par un surplomb, il ne pouvait se fier qu’aux instructions données par notre guide-sauveteur accroché sous l’hélicoptère.

Pris en charge par l’équipe de sauvetage, les grimpeurs ont été évacués vers la cabane d’Orny pour un contrôle médical plus poussé. Notre deuxième guide-sauveteur, Jonathan Bruchez, en a profité pour retourner sur la paroi et retirer les cordes coincées restées sur place pouvant piéger les prochains alpinistes empruntant cet itinéraire. Un des membres de la cordée a ensuite été héliporté vers l’hôpital de Martigny où il se remet actuellement de ses émotions.
 
 
Photos & vidéos: Yanik Angeloz - Cabane d'Orny, François Mathey - Guide-sauveteur Air-Glaciers, Nicolas Trombert - Paramedic Air-Glaciers

Contactez-nous

Si vous avez besoin de davantage d'informations, n'hésitez pas à nous joindre !

air-glaciers-logo_footer_230x75px.png
© 2018-2022 Air-Glaciers SA. All Rights Reserved.